votre pub ici

Comment éviter une résurgence du virus Ebola à Lola? : Les autorités sanitaires et administratives sensibilisent

0
Pour lutter contre  la fièvre à virus Ebola dans la préfecture  de Lola, les  autorités  administratives  et sanitaires  sont désormais orientées vers les agents de santé communautaires  pour éviter  une  éventuelle résurgence dans la préfecture  et  les pays  voisins.
Au nom du directeur préfectoral de la santé, Dr Kadiatou Kandé  a dit que la Guinée à l’instar des pays en développement  fait face  à des défis  sanitaires  importants qui entravent  l’amélioration de l’état de santé de la population.
Pour corriger ces faiblesses, le gouvernement a choisi  la santé communautaire comme levier pour aller vers  la couverture sanitaire.
 Elle  a interpellé  les populations en indiquant que la région  forestière  reste propice à des maladies épidémiques comme  le virus Ébola qui constitue  un véritable  danger.
  Ensuite, elle a invité de contribuer  au renforcement  de la surveillance  dans la région  et la préfecture de Lola  pendant la période de 90 jours (post-Ebola) pour détecter  précocement  toute résurgence et éviter  une éventuelle propagation  vers d’autres régions et les pays voisins.
Pour le préfet de Lola, Elhadj Sékou  Tourama Diabaté, ce lancement est venu à point nommé car dit-il, «aucun de vous n’ignore  les conséquences de l’épidémie d’Ebola en Guinée. Chers cadres  aucun de vous n’ignore le passage de la  première  épidémie d’Ébola en Guinée  et personne ne s’atttendait à un retour  de cette maladie  en Guinée.
Aujourd’hui, la Guinée a l’une des meilleures structures sanitaires  de la sous région pour l’éradication de la maladie  à virus Ébola.
 Le cas  spécifique de Lola, nous sommes  dans une préfecture frontalière  et nous demandons la  vigilance de toutes les communautés  y compris les responsables communautaires  pour respecter les mesures  préventives et  barrières.
  Nous sommes en train de prendre des dispositions  pour éviter encore le retour  de cette épidémie.
C’est pourquoi l’objectif principal de ce lancement  c’est d’interpeller  toutes les communautés  que ça  soit les citoyens , les chefs de secteurs , les présidents  des districts , les maires, les sous-préfets  même les autorités  préfectorales à  une synergie d’actions. 
Ce n’est pas pour croiser les bras, vous allez vous retourner  dans vos collectivités  pour être le messager du gouvernement, du ministère de la santé et de nos partenaires  pour sensibiliser la population sur les dangers de l’Ébola pour  que les diagnostics soient vite faits et remontés à temps.
 Cette formation vient de renforcer leur capacité  de surveillance  pour lutter contre l’Ebola.
Ce n’est pas des messages  à mettre dans la poche pour marcher  il faut une restitution au niveau de tous. Il ne suffit pas de lancer une activité mais il faut la suivre.  Personnellement je vais m’impliquer pour le suivi et les sous-préfets seront classés par rapport à ça.
 Je félicite la DPS de Lola  pour leur implication  dans la lutte  contre Ébola ainsi que les partenaires  comme l’OMS  l’Unicef, et l’OIM qui se sont beaucoup impliqués dans la lutte après la déclaration du gouvernement ivoirien sur l’arrivée d’une Guinéenne porteuse d’Ébola à partir de la préfecture de Lola», s’est félicité le préfet de Lola.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite