votre pub ici

Coup d’État en Guinée :Les RPGistes se sont-ils servis d’Alpha CONDÉ ?

0

Le dimanche 5 septembre 2021, la Guinée a connu, un coup d’État militaire, qui a renversé le Président Alpha CONDÉ, au pouvoir depuis 2010.

Le maillon fort du putsch est le Lieutenant Colonel Mamady DOUMBOUYA, membre des forces spéciales, un ensemble d’unités militaires, d’élites des forces armées guinéennes. L’unité créée en 2018, par Alpha CONDÉ est spécifiquement instruite et entraînée pour mener des missions particulières dans le cadre d’un conflit classique, notamment la guerre non conventionnelle.

Après avoir perpétré son putsch, le lieutenant colonel Mamady DOUMBOUYA a dissou la très controversée Assemblée nationale et a suspendu la constitution du 22 mars 2020. Le nouvel homme fort de Conakry a retiré les véhicules des anciens ministres et présidents d’institutions. Le anciens dignitaires sont désormais interdits de sortir du territoire guinéen jusqu’à nouvel ordre.

Kassory FOFANA, le tout dernier premier ministre du régime Condé a porté la voix de ses poulains en ces termes :« c’est avec une grande attention que l’équipe gouvernementale ici présente a écouté votre message portant sur les transferts du pouvoir. Nous en prenons acte avec une doléance majeure qui concerne la sauvegarde de l’intégrité physique du Président Alpha CONDÉ, car il fut un grand homme pour la nation».

L’ancien président de la neuvième législature , Amadou Damaro Camara, aurait même demandé, «le maintien» du parlement guinéen, vu que les nouvelles autorités guinéennes ont émis le souhait de former très prochainement, un gouvernement d’union nationale.

Dans une déclaration rendue publique mardi 7 septembre 2021, juste trois jours après le putsch, le RPG-ARC-EN-CIEL(parti du Président déchu) et ses Alliés de la CODECC, ont demandé de veiller« soigneusement sur la santé du Président Alpha CONDE, surtout en cette période de COVID19».

Les rédacteurs de la dite déclaration disent souhaiter “ vivement” le retour du pays à un ordre constitutionnel normal , tout en demandant à la junte de libérer immédiatement Alpha Condé.

Sauf que cette sortie ne fait toujours pas l’unanimité au sein même de l’ancienne mouvance présidentielle. Certains alliés du RPG arc-en-ciel se sont désolidarisés de cet écrit. Des caciques du RPG , aux alliés de la CODECC, aucun n’a osé condamné le coup qui a renversé le Président qui venait d’être réélu pour un troisième mandat, qu’ils ont pourtant quotionné et soutenu avec tambours et trompettes.

Ceux qui ont voulu se démarquer ont juste ajouter la photo de leur Fama national sur leurs stories Facebook. L’autre fait qui a surpris plus d’un, c’est cette manifestation de réjouissance de la prise du pouvoir par les forces spéciales à Kankan, un bastion du RPG depuis sa création. Pourtant la savane guinéenne, a toujours soutenu Alpha Condé même dans la plus grande souffrance. C’est là qu’on a même entendu que “ Le courant, c’est Dieu qui donne”.

Pourquoi ce soudain changement de veste de la part de ceux qui défendaient becs et ongles le gouvernement Condé ?
Peut-on parler d’ingratitude ou de la “camélionérie” ? Ou c’est tout simplement parce qu’ils voulaient se débarrasser de celui qui avait promis d’être le Mandela de la Guinée et qui est parti à l’IBK ? Des interrogations qui valent leur paisant d’or.

Tout porte à croire que les soldats d’Alpha Condé d’hier, ont bouche cousue sur la foudre qui s’est abattue sur leur régime.

Par Saïdou DIALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite