votre pub ici

Des chrétiens persécutés à Kendoumaya : L’archidiocèse de Conakry se fâche et intetpelle

0
Le domaine octroyé par l’Etat à l’église catholique de Guinée ( environ 26 hectares) depuis 1996 est au centre d’un conflit domanial entre l’archidiocèse de Conakry et la communauté villageoise de Kendoumaya ( Coyah). 
A maintes reprises, les missionnaires catholiques ont été la cible d’attaque et de violences ochestrées par la communauté villageoise de Kendoumaya qui réclame la paternité du domaine.
Tout récemment, un prêtre a été battu, traîné dans la boue par certains habitants de cette localité qui sont toujours hostiles à la présence de la mission catholique Saint-Jean.
Après avoir gagné le procès intenté par la communauté villageoise de Kendoumaya au TPI de Coyah, l’archidiocèse de Conakry peine à travailler sur le site qui abrite le monastère.
 Et, souvent les installations sont attaquées sous le regard complice des autorités préfectorales.
A la faveur d’une conférence de presse animée ce vendredi, 22 octobre 2021 à Conakry, des émissaires de l’archevêque Monseigneur Vincent Coulibaly ont dénoncé avec la dernière énergie toutes les attaques dont ils ont été victimes.
D’abord, les conférenciers se sont interrogés sur les motifs réels de ces attaques qui sont devenues récurrentes.
« D’où viennent donc cette fébrilité, cette agitation et ce manque de sérénité que nous observons dans vos rangs depuis 2020 et 2021. Nous entendons désormais parler de réclamation et de restitution des terres qui auraient été retirées à vous sans contrepartie. N’y a-t-il pas  manipulation et recherche occulte d’intérêts inavoués ? D’où viennent ces attaques, violation de domicile et de domaine de culture voire des destructions de plantation et de jardins potagers chez les religieux et les prêtres avec qui vous avez toujours eu de moments inoubliables de partage très riche aux plans humains et spirituels ?», s’interroge l’archidiocèse de Conakry par la voix du Père Apollinaire Cécé Kolié.
Dans cette affaire, le rubicond a été atteint par la communauté villageoise de Kendoumaya suite à l’humiliation subie par un prêtre qui a été battu, traîné dans la boue avec les vêtements déchirés. Une attitude qui a irrité l’archidiocèse de Conakry.
« D’où viennent ces attitudes et hostilités qui vont jusqu’à bloquer voutes et menace des maisons religieuses et des envoyés de Dieu ? Et le paroxysme a été atteint et les limites de l’intolérable franchies lorsque début septembre nous avons appris qu’un prêtre a été frappé, molesté et trainé par terre jusqu’à avoir les habits religieux déchirés. Une telle humiliation n’honore nullement ses auteurs et nos traditions africaines et religieuses ne tolèrent pas de tels agissements » a fait remarquer le Père Apollinaire Cécé Kolié.
Après un long moment de silence, l’archidiocèse est sorti du bois pour s’offusquer mais aussi exprimer son indignation face à ces agissements.
« Nous voulons exprimer ici notre indignation, notre consternation et notre profonde tristesse de coeur face à de tels comportements qui de mémoire de Guinéen n’ont jamais été enregistrés dans ce pays où les religieux ont toujours été considérés comme des représentants de Dieu que nous adorons et honorerons. Un tel agissement constitue pour nous une profanation et une insulte à Dieu et aux religions révélées », a fait savoir le religieux.
Pour que la paix règne sur les missionnaires catholiques de Saint-Jean, l’archidiocèse de Conakry compte en parfaite communion avec la communauté villageoise de Kendoumaya, organiser une journée de prière.
Suite à l’avènement du CNRD au pouvoir, l’église catholique compte sur leur intervention pour que le conflit soit définitivement résolu pour le bonheur des fidèles qui sont jusqu’à présent exposés à la furie de la communauté villageoise de Kendoumaya.
A lire aussi   Collecte de fonds du PDG-RDA: « C'est de la mendicité », dit Ismaël Condé
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
commentaires
Loading...

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite