votre pub ici

Education : 16.771 candidats affrontent le Baccalauréat à Matoto

0
C’est parti pour le baccalauréat unique session 2021. Pour cette première journée, les candidats pour l’option Sciences sociales vont aborder les sujets de Français et Economie. Ceux de l’option Sciences mathématiques feront face aux sujets de Maths et Economie. Tandis que pour les candidats en  Sciences Expérimentales, il s’agit des épreuves de Biologie-Géologie et Mathématiques. Dans la plus grande commune du pays, Matoto, ils sont 16771 candidats dont 6555 filles qui sont repartis dans 38 centres avec 1225 surveillants.
 C’est au lycée Ahmed Sekou Touré ex Aviation  où s’est tenue la cérémonie du lancement officiel des épreuves.
Et, c’est l’honorable Fodé Soumah, premier vice-président de l’Assemblée nationale qui a supervisé le déroulement du lancement des épreuves.
«Nous avons eu l’honneur d’assister au lancement des épreuves dans ce centre. Nous souhaitons bon succès à tous les élèves de la Guinée. Je sais qu’ils sont vaillants, intrépides. Je sais qu’ils vont gagner. Il suffit d’avoir confiance en eux-mêmes et je leur souhaite plein succès. À nos surveillants, nous pensons qu’ils mesurent la hauteur de leurs taches et qu’ils l’assumeront à bon port»,  a rappelé le député.
L’organisation des examens de cette année a connu l’arrivée de nouveaux matériels dans le système éducatif guinéen. Il s’agit des détecteurs de métaux.
Le Directeur communal de l’éducation de Matoto salue linitiative du ministre de tutelle, Dr Bano Barry. Car soutient-il, cet outil permettra de reduire des fraudes dans les centres. «Mais vous savez que le détecteur de métal  n’existait pas. Si nous avons cela cette fois-ci, il faut en être fier. C’est l’initiative du ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation. Ces détecteurs, le ministre a fait tout pour que cela soit dans tous les centres. On en a pour chaque centre pour détecter les téléphones et autres pour la sécurité du travail des enfants. Moi, je pense que ça, c’est un acquis», s’est félicité Daouda Doumbouya , directeur communal de l’éducation de Matoto.
À noter qu’il y avait la présence des kits sanitaires un peu partout dans la cour du lycée Ahmed Sekou Touré.
Le premier vice-président de l’Assemblée nationale était accompagné par le vice-maire de Matoto, les autorités de la direction communale de l’éducation et quelques encadreurs.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite