votre pub ici

Fronde contre Amadou Damaro, Aly Kaba calme le jeu : « L’incident est clos»

0
La fronde contre Amadou Damaro Camara, président de l’Assemblée nationale, accusé d’avoir octroyé des marchés de gré à gré avait fait les choux gras de la presse. Cette question n’est pas passée sous silence chez l’honorable Aly Kaba président du groupe parlementaire de la majorité présidentielle qui était face à la presse ce mardi ,13 juillet 2021.
 Des députés issus de la même famille politique que le président de l’Assemblée nationale, avaient déclenché une fronde contre l’honorable Amadou Damaro Camara. Il était reproché au  président de l’institution parlementaire d’avoir attribué des marchés gré à gré à ses proches.
S’exprimant sur ce sujet, l’honorable Aly Kaba a tenu à calmer le jeu en soutenant que le problème est résolu.
«Je crois qu’il y a eu beaucoup de commentaires autours. Effectivement, les collègues qui avaient porté cette revendication se sont abstenus parce qu’ils ont compris que le problème ne trouvera la solution qu’au niveau de notre groupe à l’Assemblée. Je crois que, comme l’a dit un des honorables députés, il y a eu plutôt des altercations ce qui est tout à fait normal en lieu et place de bagarre comme certains l’auraient mentionné. Donc ça été une tempête dans un demi verre d’eau. Le problème a été circonscrit et la solution a été trouvée. Le linge sale a été lavé en famille parce que nous fonctionnons ici pas par humeur ou par tempérament. Mais nous sommes guidés par le contenu des textes. Et ces textes, chacun est obligé de les respecter. Donc à ce niveau, l’incident est clos et l’unité du groupe est sans faille, la cohésion n’est pas du tout entravée et nous continuons la marche irréversiblement vers l’atteinte des objectifs que le peuple nous a assigné», a-t-il  expliqué.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite