votre pub ici

Grève dans le secteur des télécoms : Ousmane Keita en sapeur pompier pour mettre fin à la crise

0
Le ministère des postes, télécommunication et de l’économie numérique et la fédération syndicale autonome des télécommunications et assimilés (FESATEL) sont toujours à couteaux tirés.
C’est dans ce cadre que le président de l’Union des Consommateurs de Guinée (UCG), Ousmane Keita a entamé ce lundi, 02 août 2021 une médiation pour mettre une solution à cette crise qui perdure. 
Déclenchée le 12 juillet dernier par la fesatel, la grève lancée par cette structure syndicale n’est pour le moment levée.
Pendant que les deux parties sont campées sur leurs positions, une négociation a été entamée par Ousmane Keita, président de l’Union des Consommateurs de Guinée (UCG) pour tenter de mettre un terme à cette crise.
«Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du règlement de la crise qui sécoue actuellement le secteur de la télécommunication. Le but était d’échanger des informations sur les raisons qui ont poussé la FESATEL à lancer cette grève. Et vous savez une médiation n’est pas facile mais ce que je peux vous dire, c’est la partie numéro 1 de cette médiation. Une seconde réunion sera organisée dans les jours à venir et cette rencontre regroupera tous les secteurs concernés comme le ministère des télécommunications, la FESATEL, les opérateurs téléphoniques et l’Union des Consommateurs de Guinée. Cette deuxième rencontre est sous l’initiative de monsieur l’inspecteur du travail. Parceque, nous pensons à cette étape de la chose. Cest lui effectivement qui doit prendre le relais. Nous faisons tout possible dans ces deux jours pour le rencontrer de façon qu’il puisse accélérer les choses, pour qu’un cadre formel se réunit entre ( le ministère de la télécommunication, l’ARPT, la FESATEL , les opérateurs téléphoniques ainsi que l’Union des consommateurs»,  a fait savoir Ousmane Keita.
Mamadou Telly Diallo
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite