votre pub ici

Hausse du budget de la présidence et de l’AN : Ismaël Dioubaté donne les raisons de cette augmentation

0
Dans la loi de finance rectificative (LFR), des augmentations ont été constatées sur le budget de la présidence de la République et celui de l’Assemblée nationale.
Déjà bien servie, la présidence de la présidence qui avait dans la loi de finance initiale, un budget de 492 milliards 511 millions 921 milles francs guinéens, a connu une hausse de 174 milliards 844 millions 61 milles francs guinéens dans la loi de finance rectificative ( LFR).  Ce montant servira essentiellement à la prise en charge des inspecteurs d’Etat qui relèvent de la présidence de la République. C’est ce qui ressort de l’intervention faite ce mercredi, 1er septembre 2021 par le ministre du Budget, Ismaël Dioubaté dans l’émission Mirador de la radio FIM FM.
«  Si vous regardez un peu le tableau c’est au niveau du titre 2: traitement et salaire. Cela s’explique essentiellement par la mise en application du statut particulier des inspecteurs d’Etat qui relèvent de la présidence. Donc ce n’est que ça en réalité. Il n’y a pas autre chose», a justifié le ministre du Budget.
En ce qui concerne le budget de l’Assemblée nationale, Ismaël Dioubaté soutient que la hausse est due au changement de la nouvelle Constitution. Si avant les sessions de l’Assemblée nationale étaient sur six mois, maintenant les députés font une seule session de neuf (09) mois (octobre à fin juin).
A cela s’ajoute une session spéciale consacrée à l’examen de la loi de finance rectificative.
C’est ce qui explique dit-il, l’augmentation des primes de session.
SG
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite