votre pub ici

Ministère de l’Energie : Ibrahima Abé Sylla prend fonction et décline les objectifs à atteindre

0

Nommé ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures, Ibrahima Abé Sylla qui a bénéficié de la confiance du président de la transition  Colonel Mamadi Doumbouya, a été installé dans ses fonctions ce vendredi, 05 novembre 2021. La cérémonie présidée par Abdourahamane Sikhé Camara, Secrétaire Général du Gouvernement a connu la présence des membres du Gouvernement, des cadres du département et de nombreux invités.

C’est un immense chantier qui attend le nouveau Ministre de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures. Dans son discours d’installation, le Secrétaire Général du Gouvernement, Abdourahamane Sikhé Camara a rappelé au Ministre Ibrahima Abé Sylla, les différentes missions qui lui sont assignées.

« La Guinée est potentiellement reconnue comme le château d’eau de l’Afrique de l’ouest. Cependant, la réalité sur le terrain ne reflète pas cette potentialité. Si aujourd’hui en matière d’énergie les bases sont fondées par la réalisation des barrages hydroélectriques de Kaléta et de Souapiti, il reste encore beaucoup de réalisations à faire dans ce domaine pour permettre à la Guinée de jouer le rôle primordial de productrice et d’exportatrice d’énergie. Monsieur le ministre, l’autre aspect de cette potentialité de cours d’eau prenant leurs sources pour la plupart sur le territoire guinéen est que les populations ne bénéficient pas visiblement ou manifestement d’une fourniture suffisante en eau potable. Monsieur le ministre en prenant fonction aujourd’hui à la tête  de ce département, vous avez désormais la lourde charge de former une équipe dynamique autour de vous », a invité le ministre secrétaire général du gouvernement.

Poursuivant, Abdourahamane Sikhé Camara a épluché les nombreux défis à relever comme la consolidation de la position de la Guinée au sein de l’Union Africaine en tant que pays leader pour l’électrification de l’Afrique; une position qui doit-être renforcée au sein des organisations africaines, sous-régionales (OMS, OMVG et ABN) pour plus de mobilisation de ressources dans le cadre de la mise en œuvre des projets de barrages hydroélectriques sur le territoire guinéen. Il lui reviendra également d’améliorer la fourniture en eau potable aux populations de Conakry et celles des grandes villes de l’intérieur du pays, contrôler l’exploitation et l’utilisation des ressources souterraines par la floraison des forages de pompage qui ne respectent pas généralement les normes conventionnelles en la matière ; encourager l’utilisation du gaz domestique dans les ménages pour réduire substantiellement la consommation du charbon de bois et assurer l’approvisionnement régulier des produits pétroliers de qualité pour les besoins de la population mais aussi pour les besoins stratégiques de l’Etat.

Prenant la parole, Ibrahima Abé Sylla qui dit avoir bien suivi et compris les grandes lignes évoquées par le Ministre Secrétaire Général du Gouvernement, a commencé par remercier le président de la transition, le Colonel Mamadi Doumbouya et son  Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Mohamed Béavogui pour le choix porté sur sa modeste personne. Ensuite, grâce à la contribution de tous les cadres du Département, le nouveau patron du ministère de l’Energie, de l’Hydraulique et des Hydrocarbures entend insuffler une nouvelle dynamique dont le but est de satisfaire le peuple de Guinée.

« D’abord, je vais commencer par évaluer ce que nous avons en terme d’équipements, de barrages, au niveau de la production et de la distribution et également au niveau de la commercialisation. Donc, il y aura une restructuration systématique de tous les trois départements. Je vais également travailler avec les collaborateurs des autres secteurs notamment le ministère des travaux publics, regrouper les efforts pour bâtir notre backbone qui couvrira toute l’étendue du territoire. Nous allons utiliser les données qui existent déjà pour trouver le gaz le plus tôt que possible ; ça complémente l’énergie hydraulique. Ensuite, au niveau de la commercialisation, que ça soit le recouvrement, la commercialisation, nous allons revoir ce secteur, les moderniser, donner les outils qu’il faut pour qu’on fasse les recouvrements et que nous soyons dans l’avenir, pas subventionnés par l’Etat mais que nous soyons une source de revenu pour l’Etat. C’est ça notre vision. Je ne peux pas le faire seul, je compte sur les cadres de ce département pour mettre un programme à court, moyen et long terme pour la transition et après, ce programme sera là comme guide pour la future génération », annonce Ibrahima Abé Sylla.

Outre les objectifs susmentionnés, le  ministre Abé Sylla  entend mettre en place un laboratoire qui aidera à faire l’analyse complète du réseau pour que les Guinéens aient le courant propre. Une fois que cela est fait, les autres secteurs à l’image des mines pourront transformer sur place les matières premières. Dans le domaine de l’agriculture, grâce à une bonne répartition du courant électrique, les paysans pourront irriguer les plaines.

Siba Engagé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite