votre pub ici

Paiement de 5 milliards GNF: L’ANSS et le personnel soignant à couteaux tirés 

0
Le torchon brûle entre le collectif des personnes impliquées dans la riposte contre le Covid-19 et l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS). Tout est parti des manquements constatés sur le montant ( 5 milliards de francs guinéens) débloqué par le gouvernement en guise de primes exceptionnelles pour les personnes impliquées dans la lutte contre le Coronavirus.
Dans la première liste dressée pour la répartition de cette manne financière, ils étaient au nombre de 3491 personnes concernées. Selon les calculs, chaque agent devait percevoir 1 million 423 milles francs guinéens.
Mais sur les sites de répartition de ces primes, le collectif des personnes impliquées dans la lutte contre le Covid-19 a été surpris de voir une autre liste faite par l’ANSS où ce sont 2479 personnes qui sont prises en compte. Ce qui fait une différence de 1012 personnes sur les 3492 initialement recensées.
La goute d’eau qui a donc fait déborder le vase est le fait que certains agents qui étaient au devant de la lutte contre le Coronavirus au nombre de 115 soient ignorés dans le partage.
« Vous remarquerez que sur les deux chiffres qui ont été fournis par l’ANSS, nous avons constaté un écart de 1012 agents. Les premiers chiffres ont été fournis c’est sur la base desquels les 5 milliards de francs guinéens ont été répartis où chaque agent sans distinction de catégories devait bénéficier d’un million 432 milles francs guinéens. Le deuxième chiffre c’est celui obtenu sur la base du paiement effectif de ces primes exceptionnelles dans les lieux indiqués. Le gap est très clair, il y a 115 personnes qui ont été omises et elles sont majoritairement du CTEPi de Donka qui a été fermé lors de la compression. Malheureusement jusqu’à date soit plus d’un après, il n’y a aucune suite à cette requête portant paiement des primes exceptionnelles de nos collègues », a indiqué Dr Ibrahima Kalil, porte-parole dudit collectif.
Devant la presse, ces agents impliqués dans la lutte contre le Coronavirus ont formulé des doléances aux nouvelles autorités du pays.. Il s’agit de l’engagement à la fonction publique de tous les diplômés sans emploi et de l’octroi des bourses de formation.
Siba Engagé
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite