votre pub ici

Rencontre entre le CNRD et les fondateurs d’écoles privées: « Nous avons demandé le retour des étudiants dans les universités privées »

0
Après la chute du régime Condé, les concertations avec toutes les forces vives du pays ont été lancées par le Colonel Mamadi Doumbouya, président du Comité National du Rassemblement et pour le Développement ( CNRD).
Dans la matinée de ce mercredi, 22 septembre 2021, les fondateurs et responsables des écoles et universités privées ont évoqué les difficultés qui assaillent le secteur éducatif.
Madame Tounkara Mariame Diallo, fondatrice du Complexe Scolaire Saint-Gerorges et de l’Université Mercure International s’est réjouie du caractère inclusif de la rencontre. Ensuite, elle est revenue sur les préoccupations formulées par les fondateurs des écoles privées.
« Nous avons apprécié l’ouverture d’esprit et la parole donnée à chacun d’entre nous pour qu’on puisse s’exprimer et dire ce que nous ressentons, ce que nous envisageons et ce que nous souhaiterions avoir de la part du gouvernement»
Les préoccupations exprimées par les fondateurs d’écoles privées.
« Nous avons demandé le retour des étudiants guinéens dans nos institutions supérieures privées. Nous avons demandé aussi que le gouvernement porte plus d’attention au domaine de l’enseignement privé en général parce que nous sommes des partenaires à l’enseignement public. Nous devons travailler pour que tous les enfants de la Guinée soient à égalité de chance vu que le domaine public ne peut pas seulement englober tous les étudiants et enfants de Guinée ».
Réponse donnée par le Colonel Mamadi Doumbouya.
« Le président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya nous a rassurés du soutien et il nous a demandés de redoubler d’efforts et il a dit que l’Etat attend les mémos pour tenir en compte tout ce que nous avons demandé »
Siba Engagé
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite