votre pub ici

Taxi-moto et saison pluvieuse : Des jeunes se plaignent de la baisse des revenus

0
Si pratiquer le taxi-moto à Conakry est devenu une source de revenus pour de nombreux jeunes à la recherche du quotidien, ce métier ne reste sans aléas. Praticable à souhait pendant la saison sèche avec des revenus plus ou moins satisfaisants, ces jeunes qui qui font cette activité se plaignent en ce moment de la rareté des clients à cause de la pluie qui s’abat sur la capitale. 
En dépit donc des embouteillages, les clients préfèrent emprunter les véhicules pour se mettre à  l’abri de la pluie que de s’en exposer en prenant un taxi- moto.  Ce qui impacte considérablement les activités génératrices de revenus de ces jeunes qui cherchent à joindre les deux bouts. Ainsi, ils voient la clientèle fortement réduite et peinent à recouvrer leurs recettes journalières.
C’est le constat fait par un reporter de votre quotidien en ligne Actupremiere.com le samedi, 10 juillet dernier, au niveau d’un groupe de jeunes qui exercent ledit metier aux alentours du stade Général Lansana Conté de Nongo dans la Commune de Ratoma.
«La saison pluvieuse nous empêche de travailler. A cause de la pluie, les clients ne sortent pas. Ils sont toujours à la maison, donc pas assez de travail pendant cette saison hivernale à notre niveau. Il y a une grande différence par rapport à ce qu’on gagnait comme recette pendant la saison sèche.
 Par exemple, la saison sèche on peut gagner la journée 100.000 francs guinéens par jour. Mais en saison pluvieuse, c’est le contraire. Dès fois, on peut rester toute la journée sans avoir la récette du propriétaire de la moto», a expliqué Thierno Moussa Bah, un des conducteurs de Taxis Moto dans la zone.
Abondant dans le même sens, Alpha Oumar Diallo, un autre conducteur de moto-taxi précise que «c’est seulement les conducteurs de taxi-moto qui ont des clients spéciaux qui gagnent leurs recettes. Parce qu’ils reçoivent les appels de leurs clients pour aller les chercher à la maison».
Diallo Telly
A lire aussi   Pont de Kaporo en chantier : Les usagers tirent le diable par la queue 
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter
Inscrivez-vous ici pour recevoir les dernières nouvelles, mises à jour et offres spéciales directement dans votre boîte de réception.
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
commentaires
Loading...

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite